la rosalie de samedi

que Rosalie est partie

il me demande de la lui ramener

mais comme je ne sais pas

où Rosalie est partie

je ne peux que chanter

Rosalie elle est partie


Un soir quand je l'ai connue
Au coin de la rue Turbigo
Devant sa mine ingénue
J'ai eu le coup de foudre aussitôt
Alors je m'approchais de la belle
Puis on causa gentiment
C'est Rosalie que je m'appelle
Dit-elle en souriant
Mais voilà qu'à ce moment précis
Elle sauta dans un taxi
J'm'apprêtais à en faire autant
Mais je n'ai pas eu le temps

{Refrain:}
Rosalie, elle est partie
Et depuis ce jour, j'ai l'mal d'amour
Où est-elle ? Mon cœur l'appelle
Si tu la vois, ramène la moi
Car je suis sous, je suis sous, je suis sous, je suis sous son charme
Mes yeux sont mou, sont mou, sont mou, sont mouillés de larmes
Rosalie, elle est partie
Si tu la vois, ramène la moi.

2- Afin de retrouver ma brune
Dans Paris j'cours tout ému
J'ai fait les rues unes à unes
Sans pouvoir mettre la main dessus
Puis un beau jour le cœur en peine
Finalement je suis allé
Consulter une cartomancienne
Qui faisait le marc de café.
Elle m'a dit en fermant les yeux :
"Je vois une femme dans votre jeu
Elle vous porte sur son cœur"
Je lui ai dit quelle erreur :

{Refrain}

bonne fête au Rosalie

 

et voici une autre Rosalie

celle de Théodore Botrel

Paroles et Musique: Théodore Botrel   1914
autres interprètes: Eugénie Buffet
note: chanson-marche à l'honneur de la baïonnette, sur l’air de "La Fanchette" (Botrel, 1895)

 

Rosalie, c'est ton histoire
Que nous chantons à ta gloire
- Verse à boire ! -
Tout en vidant nos bidons
Buvons donc !

Rosalie est si jolie
Que les galants d' Rosalie
- Verse à boire ! -
Sont au moins deux, trois millions
Buvons donc !

Rosalie est élégante
Sa robe-fourreau collante
- Verse à boire ! -
La revêt jusqu'au quillon
Buvons donc !

Mais elle est irrésistible
Quand elle surgit, terrible,
- Verse à boire ! -
Toute nue : baïonnette... on !
Buvons donc !

Sous le ciel léger de France
Du bon soleil d'Espérance
- Verse à boire ! -
On dirait le gai rayon
Buvons donc !

Elle adore entrer en danse
Quand, pour donner la cadence
- Verse à boire ! -
A préludé le canon
Buvons donc !

La polka dont elle se charge
S'exécute au pas de charge
- Verse à boire ! -
Avec tambours et clairons
Buvons donc !

Au mitan de la bataille
Elle perce et pique et taille
- Verse à boire ! -
Pare en tête et pointe à fond
Buvons donc !

Et faut voir la débandade
Des mecs de Lembourg et d' Bade
- Verse à boire ! -
Des Bavarois, des Saxons
Buvons donc !

Rosalie les cloue en plaine
Ils l'ont eue, déjà, dans l'aine
- Verse à boire ! -
Dans l' rein, bientôt, ils l'auront
Buvons donc !

Toute blanche, elle est partie
Mais, à la fin d' la partie,
- Verse à boire ! -
Elle est couleur vermillon
Buvons donc !

Si vermeille et si rosée
Que nous l'avons baptisée
- Verse à boire ! -
«Rosalie», à l'unisson
Buvons donc !

«Rosalie», sœur glorieuse
De Durandal et Joyeuse,
- Verse à boire ! -
Soutiens notre bon renom
Buvons donc !

Sois sans peur et sans reproches
Et, du sang impur des Boches,
- Verse à boire ! -
Abreuve encor nos sillons !
Buvons donc !

Nous avons soif de vengeance
Rosalie ! verse à la France,
- Verse à boire ! -
De la Gloire à pleins bidons !
Buvons donc !

 

 

 

une petite Rosalie comme celle ci

et c'est les vacances

et l'envie d'aller se promener

en pédalant en famille

 

bon samedi

avec ou sans Rosalie


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. jill bill 04/09/2010

Un coucou en passant vite fait...Plein choses à faire et demain repas de famille... Bisous grandma, porte-toi bien, jill

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau