un poème, deux poèmes ,trois poèmes....

Mercredi c'est récré

aujourd'hui c'est Prosper

qui se promène en cours de récré

Prosper

Prosper est sans gêne

Prosper a toujours la flemme

pardi il est du midi

et partout il pousse son cri

Prosper sur la place des cigales

joue de la cymbale

le jour et la nuit sans cesse

il fait son business

et le jour et le soir

faut le voir, faut le voir

et pour l'entendre,

faut pas attendre décembre

personne n'a vu un Prosper

se promener en hiver

le Prosper de ces dames

n'aime pas le macadam

Prosper préfère les prés ensoleillés

Prosper adore chanter

il sait aussi comment finit

la fable de La Fontaine

 mais ça ne le met pas en peine

il s'est même inscrit

à la star académie

il espère gagner

car de l'instrument il sait jouer

aux cigales, il joue des cymbales

Prosper est un beau mâle cigale

qui cymbaliste pour ses belles

il leur chante la ritournelle

car les cigalettes du lavandou

ça le rend fou …

Amtealty Bougnen

 

 

avant Prosper

il y avait le lundi des croqueurs

j'étais en forme et j'ai écrit deux poèmes

pour le prix d'un

allez un peu de lecture :

Défi 51

Aujourd'hui les croqueurs de mots

et en l'occurence catiechris

du blog

www.catiechris.over-blog.com 

veulent de l'amour inter-cosmique

je ne sais si j'ai réussi mon devoir

je sais juste que deux textes sont sortis de mon « veaucer »

ne sachant lequel choisir je vous donne les deux à lire


un cri d'amour

 

A mon grand désarroi,

au fond de mon moi,

vit un étrange démon.

Il est ni fille ,ni garçon.

Juste un volcan très puissant,

d'où jaillit des larmes de sang.

Un monstre que je ne connais pas.

Un monstre qui en a marre de toi.

Toi qui es encore sur ta planète

et moi qui ne suis pas à la fête.

La lune est ton domaine

et moi ça me met en peine.

Tu m'aimes ,tu ne m'aimes plus,

moi je ne sais plus.

Janvier ,février, mars ou avril

pour toi l'amour est futile.

Les mois se suivent et se ressemblent.

Tu dis: ce serait un rêve de vivre ensemble.

Sur la lune je ne suis jamais dans tes rêves.

Sur Mars tu veux  que « je crève » .

Entends-tu mon cœur qui bat très fort. 

Pour vivre je fais des efforts.

Toi robuste et dur comme un géant,

tu joues au tyran.

Et de Mars tu veux être empereur,

même si il te faut briser mon cœur .

Redescend sur terre.

Brise ton cœur de pierre.

Écoute le battre de plus bel,

regarde la petite étincelle.

Sort de ta tour,

pour que notre impossible amour,

devienne réel.

Vivre ensemble j'en ai rêver.

De mes prières je t'ai supplier.

Tu es de mon cœur le reflet charmant.

Je voudrais devenir ton diamant.

Tout mon amour t'es destiné.

Toi mon amour, ma passion,mon horizon.

Unissons notre destinée.

Aimer et être aimer...

Amtealty Bougnen

 


le deuxième parle de mon amour d'enfance

un petit garçon de 9 ans

qui fut tué par une voiture

lors d'une fête de quartier

 

mon amour perdu

Pourquoi , oui dis moi pourquoi ?

Explique moi pourquoi tu n'es plus là ?

Je t'aimais et tu es parti.

Et moi j'ai rien compris.

Tu ne l'as pas fait exprès !!!

Oui je le sais !!!

C'est un abruti qui t'as enlevé la vie !!!

A moi, il a changé la vie .

Oui, mais malgré tout, tu n'es plus là.

J'étais petite , je ne comprenais pas !!!

Dis-moi ça fait combien de temps ?

Que dans mon cœur d'enfant,

il y a un manquant.

Déjà cinquante ans, non je n'y crois pas.

C'était hier, que tu as déployé la grande voile.

Ton âme brille et tu joues à l'étoile.

Écoute moi et répond moi.

Dis-le moi ! Oh ! Oui ! Dis-le moi.

Tu m'aimes encore toi le petit gars.

Mon Jacques ! Mon amour d'enfance.

Dis-moi de ta planète tu me vois ?

Crois-tu qu'un jour on se retrouvera ?

Je te le dis, je serais en colère contre toi .

Souvent je me dis que si tu étais encore là.

Je t'aurais oublié , toi mon petit roi.

En partant tu t'es installé dans une partie de moi.

Ton départ est un lien très fort

et tous ces mots un réconfort

pour te dire

que notre histoire est un beau souvenir.

Une larme dans mes yeux,

pour oublier nous deux.

Sans toi et avec un peu de toi,

j'ai fait ma vie.

A Gérard je me suis unie,

tel était mon destin.

Le train du temps suit son chemin.

Sans escale et sans souffrance,

pour que le demain de mon enfance,

continue sa traversée vers le bonheur,

nous avons réunis nos cœurs.

Je connais mon bonheur,

de l'avoir trouvé sur mon chemin.

En frôlant son visage et ses mains,

je sais que ma vie est belle,

grâce à son amour qui est réel...

Amtealty Bougnen

comme je ne vous les avais pas donné à lire sur le blog

vous voilà avec trois poèmes à lire

c'est le printemps des poètes

pouet!!! pouet!!!

bonne lecture

ah ! oui vous avez fini

non je ne rajoutes plus rien !!!

juste des bisous


 

5 votes. Moyenne 1.60 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau