moblisation rondpoint à squiffiec

  • la révolte du 13

    Vendredi 13 janvier 2012

     

    vendredi 13 jour de chance ou ?

    Pour moi ce jour sera jour de manif !!!

    la révolte du 13

     

    pourquoi suis je révoltée ?

    Le sujet est grave !!!

    des politiques veulent

    au détriment de jeunes agriculteurs

    aménager un rond point

    là ou un tourne à gauche aurait suffi !!!

    il y a maintenant un grand nombres d'années

    une zone artisanale voyait le jour

    sur notre commune

    cette zone était un projet communautaire

    cette zone démarrée il y a 18 ans

    a été pendant plusieurs années vide !!!!

    puis nous avons vu y arriver trois artisans

    mais hélas !!!

    il y a déjà un bâtiment vide

    et des parcelles jamais aménagée

    en même temps

    faut pas rêver !!!

    nous sommes en zone rurale

    et le bassin de l'emploi est plutôt vide !!!

    nous voici donc : devant deux problèmes

    une zone qui a déjà manger des terres agricoles

    et que les politiques veulent dans un avenir peut être lointain !! agrandir

    et un carrefour

    cette zone est aménagée à un carrefour de routes communales et départementale

    il est vrai que cela est dangereux de traverser !! mais de là a faire un rond point !!!

    il y a un monde !!!

    un premier projet initié

    par le conseiller général Yvon Le Garrec

    voyait la mise en place d'un tourne à gauche

    les agriculteurs concernés par la perte de terre était d'accord

    les signatures en attestent

    et vlan changement de conseiller général changement de projet un rond point

    si on voulait faire de l'humour

    nous dirions

    un tourne à gauche

    par un conseiller général de droite

    un rond point par des communistes socialistes centristes

    ça ne tourne plus rond par chez nous !!!!!

    des terres bornées à la surprise des agriculteurs !!!

    les politiques répondent que le metreur n'a pas été mandaté pour borner les parcelles

    oh ! grand dieu !!!

    prenez nous pour des « cons » !!!

    il est venu là par hasard !!!

    une enquête d'utilité publique est ouverte !!!

    et aujourd'hui fin de l'enquête

    toute la population :

    agriculteurs, politiques, artisans, retraités,ouvriers jeunes ,vieux, moins vieux, etc

    enfin, tout le monde doit se mobiliser

    contre des décisions complètement utopiques

    et surtout très chères

    de certains dirigeants communautaires !!!

    ce projet devrait nous coûter 600 000 euros !!!

    je vous attends

    devant la mairie

    de Squiffiec à 15 heures

    ce vendredi 13 janvier 2012 !!

    ci joint ma lettre

     pour le commissaire enquêteur :

    Une enquête d'utilité publique est ouverte afin que nous puissions ,

    nous les électeurs donner notre avis sur la création d'un rond point,

    qui doit voir le jour au lieu dit :

    LA CROIX BLANCHE

    sise sur les communes de Kermoroch et de Squiffiec.

    Nous sommes au moins deux à nous étonner de ce projet !!!

    Moi et mon épouse  et de ce fait

    Nous soussignons

    Monsieur Jourden Gérard demeurant à ker avel en Squiffiec,

    ancien conseiller municipal de Squiffiec ,de1977 à 2001

    ainsi que madame Jourden Yvonne, née Simon

    venons de notre plein gré par cette lettre de doléances

    donner notre avis sur l'enquête d'utilité publique,

    diligentée par le commissaire enquêteur ,

    au sujet d'un rond-point sis sur les communes de Kermoroch et Squiffiec

    Bonjour messieurs et mesdames les politiques du canton 

    Bonjour monsieur le commissaire enquêteur.

    Tout d’abord rappelons ce qu'est :La notion d'utilité publique:

    Compte tenu de l'atteinte qu'elle porte au droit de propriété qui est fondamental en droit français, une collectivité ne peut mettre en cause la procédure d'expropriation que pour un projet d'utilité publique.

    Pendant la durée de l'enquête, les habitants de la commune, dont nous faisons partie, peuvent consulter le dossier d'expropriation qui leur permettra le cas échéant de contester soit

    le principe de l'opération,

    soit son importance financière

    ou encore le lieu de réalisation.

    Les observations peuvent être portées sur le registre d'enquête ou être envoyées sous forme de note au commissaire enquêteur.

    Compte tenu de nos droits de citoyens,

    nous venons donc par la présente

    vous exposer nos doléances concernant ce projet pour le moins plutôt aberrant .

    Nous venons donc par cette lettre contestée le principe de l'opération .

    Nous aimerions connaître le pourquoi de votre changement d'avis ?

    Le premier projet n'était il pas au tout départ un tourne à gauche ?

    Projet qui date de quelques années si la mémoire ne nous fait pas défaut !!!

    Il nous semble d'ailleurs que ce projet de tourne à gauche était rondement mené par le conseiller général Yvon Le Garrec .

    Il nous semble aussi que le projet était en bon voie pour aboutir.

    Les propriétaires des terres concernées par ce tourne à gauche avaient même donner leur accord.

    Puis il y a eu sans concertation avec les futurs expropriés un nouveau projet qui cette fois voyait la naissance d'un rond point ?

    Le changement de conseiller général vous obligeait il à changer d'avis ?

    Si votre réponse est oui !!!

    Vous auriez peut être du demander aux habitants des communes du canton leur avis !!!

    car l'importance financière nous posent problème dans ce projet !!!

    Deux études pour un seul projet !!!

    Des bornages illégaux avec des frais de remise en état !!!

    Cela représente de l'argent !!!

    Et cet argent est celui des contribuables si nous nous abusons  !!!

    Car au final, la différence entre les deux projets qui va la payer ?

    les habitants du canton !!!

    et nous savons que la somme est très élevée

    600 000 euros

    ce n'est pas rien

    ni moins que rien !!!

    En ces temps de crise, il faudrait peut être revoir votre copie,

    messieurs et mesdames les politiques.

    Il nous semble que c'est notre argent que vous gérer !!!

    L'argent que vous allez investir mal à propos dans ce rond point

    n'est pas notre seule insatisfaction !!!

    Le lieu de l’implantation est

    notre plus grand étonnement dans ce projet de rond point.

    Le fait de savoir que de jeunes agriculteurs ,

    que déjà la crise anéantie,soient par ce projet dépossédés de leurs terre

    sans que personne ne sans inquiète, m’exaspère, moi le fils de paysan !!!

    D'autant plus que dans ce projet délicat,

    certains sont plutôt protéger !!!

    Vous allez nous dire aussi, qu'il vous faut garder de la terre pour la zone artisanale !!!

    Et là notre colère grandit !!!

    La zone artisanale pour qui ? pour quoi ?

    En 18 années d'existence !!!

    Qu'a telle apportée aux contribuables de Kermoroch et de Squiffiec ?

    Un garage vide, une parcelle non exploitée

    et aussi et surtout des terres en moins pour nos agriculteurs !!!

    Pourtant nous le savons tous, la terre c'est leur gagne pain !!!

    La terre leur permet de vivre .

    Sans terre, que vont devenir nos jeunes agriculteurs ?

    Si pour le bien de la collectivité , vous enlevez à nos jeunes agriculteurs

    là une parcelle pour créer une zone artisanale

    ( ou toutes autres infrastructures

    tel un terrain de foot , une mairie ou une salle polyvalente)

    ici une autre parcelle pour lotir des habitants,

    (qui ne seront que des dormeurs ,

    car quoique l’on fasse, Squiffiec et Kermoroch ne seront que des cités dortoirs )

    ils vont devoir et cela ne nous fait même pas sourire

    créer des jardins de cités !!!

    Quel bel avenir !!!

    . Parlons zone artisanale !!

    N'avez vous pas marre de voir partout en bordure d'axes plus ou moins fréquentés des zones avec des bâtiments fantômes !!!

    Faites le tour, ouvrez vos yeux !!!

    Pas une seule zone de notre région n'est épargnée !!!

    terrain vide, bâtiments qui attendent le venue hypothétique d'artisans !!!

    C'est un scandale !!!

    D'autant plus que ces zones sont des endroits qui dans l'avenir vont créer des ennuis pour les générations futures , car plus de bitume, veut dire moins de terres capables d' absorber le trop plein des chutes de pluie !!!

    D'où inondations !!!

    Pour finir nous voudrions vous dire que les tourne à gauche cela marche bien !!!

    Allez vous promenez sur l'axe Guingamp-Saint Quay Portrieux,

    un axe grandement fréquenté surtout en période estivale, vous verrez que les tourne à gauche suffisent !!!

    recevez Monsieur le commissaire enquêteur, Mesdames et Messieurs les politiques du canton nos sincères salutations

    Monsieur et Madame Jourden Gérard et Yvonne

     

    voici aussi une vidéo

     


    faite par les agriculteurs concernés

    partager tous ses documents

    avec vos voisins vos amis

    afin de faire avancer cette situation intenable !!!

    pour les jeunes agriculteurs

    à qui ont va enlever des terres !!!

    merci pour eux !!!

    bonne mobilisation

     

    Suite de mon article

    sur la révolte du rond point

    voici l'article des politiques

    paru aujourd'hui

    sur le télégramme de Brest

    Bégard

    Intercommunalité. Un giratoire qui tourne en rond

    13 janvier 2012 -

    Mercredi soir s'est tenu à Kermoroch un conseil communautaireavec pour unique point l'aménagement du giratoireàlaCroixBlanche, à Squiffiec.
    Le dossier est devenu un dialogue de sourds. Plus une discussion n'est possible entre les deux parties, à savoir la communauté de communes et quatre agriculteurs. L'enjeu du désaccord:8.000m² de terre agricole nécessaire à la construction de ce giratoire. L'enquête publique s'achève aujourd'hui et face à cette situation bloquée, le conseil communautaire va remettre aujourd'hui une motion au commissaire-enquêteur, présentant l'analyse technique de la nécessité de ce rond-point mais aussi montrant, par ses diverses actions, sa volonté de préserver l'agriculture tout en assurant un développement rural.


    La sécurité reste la priorité

    Gérard Le Caër, conseiller général, Jean Ribaut, président de la communauté des communes, tout comme Yvon Le Moigne, maire de Squiffiec ont tenu à rappeler la priorité de ce dossier: sécuriser l'axe Guingamp-Pont Losquet avec des ronds-points tous les 6km environ. «L'enquête publique ne doit pas être une tribune pour mettre en avant des intérêts individuels au détriment de l'intérêt public qui ici est la sécurité», ont déclaré unanimement les élus.

    Mea culpa

    Les agriculteurs concernés ont déploré de trouver un bornage alors qu'ils n'avaient pas été prévenus. «Le cabinet de géomètre est venu sans prévenir. C'est une bêtise», a reconnu Gérard LeCaër, conseiller général. De son côté, Jean Ribaut a déclaré: «Nous n'avons pas prévu de réserve foncière avant pour la compensation, mais encore faut-il avoir des terres. Depuis deuxans et demi en contact avec la Safer (*), rien ne nous a été proposé. En convention avec eux depuis l'été dernier afin d'avoir connaissance des disponibilités, nous venons d'apprendre qu'une ferme se libérait sur Landébaëron et que nous avons jusqu'au 20janvier pour faire une demande d'acquisition, cela pourrait nous permettre d'avoir 12ha qui pourraient servir de compensation; encore faut-il être retenu».

    Motion unanime des élus

    Très ulcéré par ce dossier, le maire de Squiffiec, dans une posture solennelle, a précisé sa position en trois oui: «Oui nous défendons l'agriculture, preuve en est les anciens remembrements, le Plu, les nombreuses rencontres avec les agriculteurs, avec la Safer, la convention avec la Safer et enfin avec l'EPFR qui est le gendarme de l'urbanisation rurale en protégeant les terres agricoles; oui nous sommes pour la sécurité qui doit dépasser tout intérêt corporatiste ou individuel et oui nous sommes pour le développement rural. Nous apportons notre soutien à l'agriculture mais en tant qu'élus nous avons la mission du développement rural et si ce projet venait à échouer, cela signifierait perdre notre crédibilité alors à titre personnel et avec mes collègues, je verrai quelle suite donner à mon engagement au service de la collectivité». La motion présentée a été votée, à l'unanimité, et sera remise aujourd'hui au terme de l'enquête publique qui s'achève à Squiffiec, moment choisi par les agriculteurs pour manifester.

    * Société d'aménagement foncier et d'établissement rural

×