prisonnier du boulot

Prisonnier du boulot

Plus question

De laisser du boulot la clé

Sous le paillasson

Travailleur se doit de travailler

Au delà de son arthrose

Prothèses et gélules

Vieux et vieilles moroses

Actifs dans une société ridicule

Presteront leurs huit heures

Dans un sourire édenté

En cheveux blancs à contrecœur

Pourquoi en si bon chemin s'arrêter

Quand le muscle a pris son rythme galérien

Le neurone clignote sur mode on

Le barman parkinsonien

Secoue comme personne

Le cocktail au shaker

Par contre la serveuse

Qui au plateau branle les verres

Vous les sert de façon périlleuse

Le gyné de quatre-vingt

Explore en presbyte courageux

Ce qu'il croit voir comme vagin

En réalité le couloir du dessous... mon dieu !

L'hôtesse de nonante

Qui s'envoie en l'air si tard

En couche culotte fuyante

Fait pitié dans son uniforme à bavoir

Le plombier à la tuyauterie usagée

Ne pète plus le feu

Allongé sous l'évier

Il s'y endort une fois sur deux...

Amtealty je t'emmène au Mac Ronald rive gauche

Tu n'aimes pas ça le soda hamburger

Pas grave ! C'est pour une embauche

Tu commences ce soir à vingt heures...

Ne me remercie pas

C'est tout naturel de s'entraider entre vieilles

Nonante pour moi dix pour toi

Les patins sont obligatoires, le calot pareil !!

Souris je te prends en cliché... Clic

Et à moi les claques, j'ai l'habitude !

JILL BILL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site