de la fumée et des épitaphes

Images 308

de la fumée et des épitaphes

Amstramgram, ratatam et rataplan

J’ai volé dix mots à Bertrand.

J’avais la dalle,

Et de son « carnet de dalles »,

Je me suis régalé de beaux mots.

Moi qui désirais que l’on disperse mes cendres dans le Trieux,

J’ai trouvé mieux,

Et aujourd’hui, j’ai  changé d’avis.

Je veux une dalle sur laquelle,  un mot, voire deux, seront écrits.

Rassurez –vous, je ne suis pas pressée,

De quitter cette terre si aimée.

Et même si je deviens fumée

Je veux que l’on sache pour l’éternité

Le lieu pour toujours je vais  résider.

Je ne veux point le haut de la scène

Et encore moins les  « Hauts de Seine »,

Pas plus que de cohabiter avec des gueux  à  Bagneux.

Au pied de mon clocher, serait juste  merveilleux !!!

Squifiec serait pour moi la bien nommée ,

Moi, qui la chéris depuis plusieurs années.

Je voudrais aussi une jolie et rigolote épitaphe

: Tiens finalement  avant de partir, elle a fumé une taffe

Et avec sa première cigarette, elle est partie en fumée !!!

Ben quoi, faudra bien continuer à rigoler.

Allez une autre, parce que j’aime tant la fée électricité

: Mais bon sang, elle est où la lumière ?

Ben là dans le cimetière !!!

Ou encore ceci : désolé pour la poussière

Je n’ai jamais été une bonne ménagère !!!

Et une autre en souvenir du site d’Amtealty

: À Squiffiec, c’était un vers, deux vers, de la poésie,

Mais au cimetière, grr, un vers ça va,

Deux vers, bonjour les dégâts !!!

A côté de ma plaque, vous placerez mon urne  !!!

Mais non, ne soyez pas taciturnes,

Car dans le noir, à la tombée du soir,

Je crierais parfois : non pas mon désespoir !!!

Mais juste pour rigoler : a voté !!!

Car dans l’urne je suis tombée.

Et puis, soyez sans crainte, je reviendrais,

En chat, je me réincarnerais !!!

Si, si c’est possible ça…

D’ailleurs, ce ne sera pas ma première fois !!!

Je suis déjà passée …

Et en star,cette fois, je ferais  une autre tournée,

Sur cette terre, tant aimée …

AMTEALTY

Index 114

J’ai pris le livre « carnet de dalles » de Bertrand Beyern

Et j’ai pris les mots comme le disait la consigne

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 26/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site