l'oubli du comte tonton

le-defi-1.jpg


Il ou elle a disparu dans des circonstances étranges, tragiques, mystérieuses. L'histoire dit que ses jours se sont arrêtés, et que le livre est fermé. Pourtant .... Vous avez retrouvé un document, une archive, dans le fond de votre grenier, dans un rayonnage de bibliothèque poussiéreux, et maintenant vous savez. Vous savez que il ou elle n'a pas fini ses jours comme il a été dit, que tout n'a pas été dit, et que cette personne a vécu, ailleurs, dans le secret. Il est temps de lever le voile, à vous de le faire ! De nous dire comment c'est arrivé et  ce que cette personne est devenue, après ...

 VOILA LA CONSIGNE DE LA CROQUEUSE DE MOTS POUR CE DEFI

l'oubli du comte tonton

200px-boris3bulgaria1894.jpg

Depuis la plus tendre enfance de mon père, toute la famille  le disait : il était mort !!!

Oui le grand oncle de mon cher père, le tonton comte Arthur de  Saint Pévert était mort.

De là à dire mort et enterré, personne n’osait l’affirmer !!!

Disparu était plutôt le mot adéquat !!!

Les vieux de la famille disaient qu’il  s’était volatilisé lors d’une battue aux sangliers un dimanche d’octobre 1892.

Suicide, meurtre, on n’osait en parler !!!

Châtelain, il avait une meute et pratiquait la chasse à courre sur ses terres.

Il pratiquait aussi ; si mes oreilles d’enfant  ont bien tout entendu, la chasse   aux jolies filles du patelin et de ses alentours.

Donc à la fin de cette journée, inoubliable pour certains, le comte n’est pas rentré !!!

Personne n’a revu ses chiens non plus d’ailleurs !!!

Disparu corps et biens, quoique les biens la grande tante Eléonore sut se charger de les mettre dans son patrimoine !!!

Le commissaire Martin de Saint Fiacre après une enquête minutieuse, qui dura plus de quinze ans, décréta que  l’affaire était close !!!

Dire que la famille le pleura, serait un joli mensonge !!!

Personne ne semblait le regretter, le vieux riche bougon, radin de surcroit.

Il se dit même que : la  tante comtesse  Eléonore  se réfugia vite fait bien fait dans les bras de son ami le curé abbé Simon de saint  Avel.

Et si j’ai bien tout saisi, je crois  que notre famille s’agrandit assez vite après le départ du tonton Arthur !!!

Le jeune  Siméon naquit avant que l’affaire ne fut close !!!

Le jeune Siméon grandit entouré de sa mère dans le château de famille sis à saint  Jean de Squiffiec.

Il était malgré l’affection de sa mère légèrement perturbé.

Il n’avait pas la lumière dans toutes les pièces, le « pôvre »

Pas facile de naitre  d’un père disparu !!! Ou d’un père curé abbé c’était selon !!!

Les enfants du village se faisaient un plaisir de traiter  Siméon : de bâtard ou d’enfant de curé !!!

Un de ces enfants devenu adulte et journaliste au « petits échos de Guingamp » se chargea d’essayer de découvrir la vérité !!!

Il voulait savoir !!!

Il voulait connaitre notre secret de famille avant que d’épouser la sœur de mon père.

Il disait à juste titre que pour  tous les petits à venir ce serait plus facile !!!

Il commençant donc l’enquête là où le commissaire l’avait arrêtée.

Et voici ce qu’il écrivit dans sa rubrique faits divers :

sous le titre :

« Le comte oublie de renter !!! »

Le tonton avait oublié de rentrer de la chasse !!! Oubli volontaire ou involontaire !!! Et bien  les mots justes seraient « pas envie de rentrer ».En effet, ce jour-là au détour du chemin forestier, il rencontra une de ses jolies conquêtes Elisa. Elle était belle  dans sa robe de coton, son ventre bien arrondi l’a rendait encore plus aguichante !!!  Le comte tonton Arthur se dit que ce serait pêché que de la laisser seule assumer ce bébé qui allait venir !!! Il l’invita à monter sur son cheval, et partirent au grand galop vers une destination  improbable !!!  L’ile de Batz !!!  Oui vous m’avez bien lu !!! Le comte des côtes du nord  osa partir avec sa belle chez  les finistériens. Les chiens et le cheval   servirent de monnaie d’échange pour payer les frais de traversée et s’installer  dans une chaumière. Les deux  amants ne donnèrent plus jamais signe de vie à leur famille respectives !!! Pour autant le livre de leur vie, ne se ferma pas.  Ils vécurent heureux, eurent trois enfants : deux gars, une fille. Il fut un papa aimant, un mari charmant et un brave pêcheur pendant qu’Elisa fut cuisinière  au château du vicomte monsieur  Ker-Tanguy …

Moi j’ai trouvé l’article enveloppé dans un papier de soie,

  rangé au fond d’une vielle boite en métal

et la boite bien cachée dans le faux grenier de la grange…

dans la ferme paternel…

Le secret si bien caché  fut ainsi levé !!!

la-boite-a-biscuits-en-aluminium-cadeaux-gourmet-zone-company-31814765-89820073.jpg


  Amtealty Bougnen 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 24/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site