le journaliste prisonnier

 

LE JOURNALISTE PRISONNIER

Je m'étais levé à l'aurore.

Et comme chaque jour,

mon café m'attendait sur la table de la cuisine.
J'écoutais la radio , tout en lisant mon journal,

pour finir mon travail de vautour...

Je cherchais les faits divers,
les vérités cachées qui existent encore.
Un fait insolite, une histoire horrible...

J'entrais sur une piste légèrement torride.
C'est mon sale métier, je suis journaliste.
Je dénonçais tout cela sans métaphores.

Je fouinais, je questionnais,

je voulais me faire une opinion.
C'est alors qu'apparût le dur dénouement:


Après le café débarqua la police,
Qui me matraqua douloureusement...

L a police m'arrêta.

Le juge sans m'écouter

me condamna aux supplices.
La liberté de la presse se heurte à un récif,
Car ici dans ce pays établir

des vérités c'est interdit...

Je suis journaliste ...

Je suis enfermé dans une geôle

dans un pays où le journaliste

n'a pas le droit à la parole...

D'ailleurs je ne sais plus qui je suis!!

Je vous en prie ne m'oubliez pas!!!

 

Amtealty Bougnen

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. jill bill 30/06/2010

Bonsoir grandma, les risques du métier que cela s'appelle mais c'est cher payé le cachot pour avoir osé fouiner... à la recherche de vérités cachées... "Ne m'oubliez pas" et moi qui t'envoie amnésie, la vie est... Je ne trouve plus mes mots ! Sujet d'actu.. Bonne nuit les petits de chez amtealty... bisous A et G

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau