partir pour ne plus revenir

Partir pour ne plus revenir

 Index 129

Rupture définitive

Dans la froidure de l’hiver,

Avec aux pieds mes souliers verts,

Je marchais seule.

Mon cœur brûlait, comme  si il était en enfer.

Dans la nuit qui se faisait noire,

Je criais mon désespoir,

Et je marchais seule,

J’étais malade,

Complètement malade,

Comme quand tu me laissais seule avec mon désespoir,

Et que tu partais jovial,

Ce n’était pas banal,

Pour aller la voir,

Elle, Isabelle, ta belle du soir.

Hier, je n’avais plus envie de vivre ma vie.

Sans toi, je n’avais plus de vie.

Ma vie avait cessé lors de ton dernier voyage.

Tu étais parti sans bagages, par temps d’orage.

C’était hier matin, la cérémonie sous la pluie.

Cette fois, c’était bien fini.

Et si tu m’as quitté un matin de pluie.

C’était, j’en suis sure,

Du moins ça me rassure,

Pour ne pas voir mes larmes couler.

J’étais seule avec mon chagrin,

Elle n’était pas là, ta putain !!!

Dans la nuit, j’osais crier : oh ! Mon amour

Que malgré tes départs et tes retours,

Et tes mots sans amour,

Avec toi, je me sentais en sécurité,

Moi, ta mal-aimée

Moi, qui  t’avais toujours aimé.

Et maintenant,  je marche seule,

Sans témoins, sans personne,

Dans la rue mon cœur bouillonne.

Mais oui !!! Malgré tout, je te pardonne !!!

Mes pas résonnent, je marche seule.

Toi, tu es parti au ciel ou  en enfer,

À cause de ton foutu cancer.

Notre rupture est définitive.

Recevras –tu un jour ma missive ?

Te repentiras–tu de m’avoir si mal aimé ?

Toi mon bien-aimé !!!

Finalement, je dis merci à dieu.

Que la maladie t’ait emporté.

Plus jamais, tu ne vas me tromper.

Désormais, tu es à moi à jamais !!!

Toi le mari que j’aimais.

Et qui, tous les jours me trompait.

Repose- toi bien et surtout adieu !!!

Finis : «  tes au revoir, tes bonnes nuits,

Tes : «  Je reviendrais demain matin »

Aujourd’hui, je ne suis plus malade, je vais bien !!!

Je marche seule, ça me fait du bien !!!

De toi, je m’en fous,

Je marche seule.

Je me fou de tout.

Ton petit cœur en or, pend à mon cou.

Je m’enfuis, j’oublie.

Je m’offre un petit coup de folie .

Je m’offre une nouvelle vie.

Je marche seule …

La chaîne est brisée ...

Je pars m'amuser !!!

 

 Images 315

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 22/01/2015