tu étais mon père

C'était l'an mille neuf cent vingt quatre

Tu naissais le 19 septembre

Sous le signe de la vierge

Ta mère était Félicité

Ton père Émile

Ta sœur était Marie

Tu fus baptisé Pierre

Et ton nom était Simon

Comme le bon apôtre

T u avais tout pour être un saint.

Saint, je ne pense pas que tu l'ais été. 

Tout le monde a ses défauts,

Tu avais les tiens.

Ton métier fut maçon. 

Celui, qui comme disait mon grand frère,

Fait des maisons dans les champs

Tu fus aussi le bâtisseur d'une jolie tribu

Composée de deux filles,

Et de deux garçons. 

Tu étais le mari de Lucille.

Tu étais mon père.

Tu venais d'avoir cinquante neuf ans.

Et tu es parti.

Parti pour un voyage sans retour.

Parti pour toujours.

Es tu parti au paradis?

J'ose espérer que oui.

Tu m'as manqué .

Ta mort m'a fait grandir .

Et si aujourd'hui je suis celle que je suis.

C'est certainement parce que trop tôt tu es parti.

J'allais avoir trente ans.

Et même si j'avais trois filles,

J'étais encore ton enfant.

Il y a maintenant vingt six ans que tu es parti.

Grand mère je suis.

A mes petits je parle de toi.

Je leur dis les coups de casquette qu'ils auraient eu

Quand ils marchent sur « ton jardin »

Je leur dis les cabanes,

Les tirs à la corde, les pique niques.

Et quand comme nous,

Ils descendent à fond sur leur trottinette,

Vers la crèche du bas.

Je redeviens ta petite,

En carriole derrière le vélo de son frère

C'est déjà la troisième génération 

Qui dévale la pente.

Et c'est toujours aussi enivrant.

Et tu es toujours présent.

Tu étais mon PERE, tu étais Pierre.

 

 

YVONNE OU AMTEALTY BOUGNEN

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Penhoat Dominique 29/01/2015

C'est quand tu laisses parler ton coeur que tu me touches le plus.Quel bel hommage, et aussi un goût de la madeleine de Proust.

2. FRANCOIS Christiane 04/05/2011

Votre poème dédié à votre Père m'a beaucoup "touché"....En le lisant, j'aurai pu écrire à quelques vers prés, le même texte...Sauf que moi, ces vers je ne les aurai écrit que "virtuellement" en dédicace à mon Amour de Père......que je n'ai pas connu.....hélas......Merci, c'est très beau....Internaute de HAUTE NORMANDIE (76)...Christiane 58 ans et grand'mère de 7 petits......

3. madine (site web) 11/08/2009

Bonsoir Amtealty, je penserai fort à ton allégorie. Je ne sais si mes aieux et mon père partis depuis peu brillent dans le ciel, mais j'aimerais y croire, pourtant suis-je croyant, mais le manque est tel que je n'avais pas remis les pieds dans une église depuis Janvier et les deux premiers décès. Mon père, surtout, il n'avait que 70 ans, me manque atrocémment, je faisais des kilomètres pour lui rendfre visite chaques dimanches matin, juste pour se voir...Parfois quand je bossais à Montpellier, je faisais l'aller retour juste pour un match de foot à la télé avec lui...Il était mon ami, mon conseiller, mon tout, et je le pleure encore depuis sa dernière mauvaise blague (il était très drôle et riait de ses cancers!!!) de disparaître un 1er Janvier, moi qui l'ai eu au téléphone le 31/12 à 22h encore....Je t'embrasse ma mamie que je n'ai plus.....

4. Mimi (site web) 05/05/2009

Bonjour

Un bel hommage très émouvant !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau