aristide le bruant zizi

Aristide le Bruant Zizi

 

Aristide le Bruant Zizi

Venait faire sa cour

A la Bruant Jaune Pharaïlde

Une lointaine cousine que celle-ci

Pour qui tombé en amour

Il chantait du Bruant Aristide

Démodé que ces airs en « r » roulés

Soupirait la belle à son soupirant

Chante-moi plutôt du Piaf piaffait Pharaïlde

Ce moineau-là sur le pavé

Des ruelles de Paname d'antan

Sait encore me plaire mon Aristide stupide...

Entraîné par la foule des battements de son cœur

Sur la branche du dimanche

Aristide le Bruant Zizi osa

Lui faire entendre la vie en rose bonheur

Si elle l'épouse en robe blanche

Elle ne regrettera rien à son bras

Cet hymne à l'amour sans une ride

Si bien chanté par le Bruant Zizi en vrai Milord

Sonna les trois cloches

De la noce d'Aristide avec Pharaïlde

Ils eurent une môme baptisée Edith à la voix d'or

Qui mena hélas vie de bamboche

Du petit bois à la grande forêt

Aux quatre vents elle se dévergonda

Dans le milieu du show-business pas que sucre d'orge

Aristide en resta muet

Edith se changea en Lady Zaza

Madame Bruant Zizi en fit une rouge gorge...

 

JILL BILL

 

 

 

 

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. amtealty 01/05/2010

avec des titres de chansons bien envoyées comme une farandole autour de Piaf et de BRUANT ARISTIDE le petit bruand zizi chante!!!
superbe
amitiés au coucou

2. jill bill 07/04/2010

Merci grandmère ! Ton coucou reconnaissant JB

Ajouter un commentaire