Du chien écrasé à l'ourse écho

Du chien écrasé à l'ourse échouée

Je traînais un chagrin d'amour virulent

Sur ma plage en automne

Mon blond enfui avec une catin lamentable

J'étais seule à la table

Seule dans les draps, bref d'humeur monotone

Ces jours-là, ah maman !

Mal dans ma vie

Aussi dans ma profession

Journaliste à la rubrique «chiens écrasés»

Faits divers d'une banalité

Suicide, accrochage, petit vol, agression

Pas de quoi satisfaire mes grands appétits

De scoop, d'extraordinaire...

Lorsque soudain... sms de mon patron furax...

« Ben koi jill t'as pas vu, merde alors !

Cekoica... Tu dors ?

Secoue-toi les puces ou j'envoie Max

Faire l'article sur l'ourse polaire

Echouée sous TES fenêtres

J'veux ton billet avant midi

Grouille-toi ou je te licencie vin diou

A coups de pompes dans l'cul... zou !! »

Cette missive me chauffa les sangs pardi

Je courus le cent mètre

Digne d'une athlète des jeux olympiques,

A l'autre bout de la plage

Gisait sur le sable, souillée d'écume

Cet animal inattendu, gisant tel une enclume

Lourd et inerte, une vieille dame au toutou sage

A la vue de la scène pathétique

Avait prévenu mon quotidien

Deux trois enfants de l'endroit

Tournaient autour de l'animal cru mort

A tort

Un faible souffle ma foi

S'échappait de son thorax bien mal en point...

Comment diable une nordique s'était-elle retrouvée-là ?

Après secours à la bête et enquête sur l'affaire

Je sus qu'un rafiot de Chine

Avait coulé avec sa cargaison clandestine

Volée au Pôle Nord, trafic pour milliardaires

En manque d'exotisme dans leur villa !

La grosse ourse polaire fut sauvée

Le zoo d'Anvers bienveillant l'a adoptée

Et devinez comment le directeur l'a baptisée...

Jill !! Si ça c'est pas un scoop Noune... hé hé !

JILL BILL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire