polar noir

Polar noir

 

Derrière son corbillard

Nous mises à part

Légitime cocue, héritière sans gloire

Et le huissier cet oiseau noir

Aucune garce à cette gare

Celle des départs

Pour tout salut sur le trottoir

La risée des bigotes notoires

Mère digne sous la voilette noire

Moi rouge telle un homard...

Père est tombé raide mort un soir

Dans le lit satin ivoire

D'une poule de luxe, quelle histoire

Nous laissant au tiroir

Dettes de jeu, ardoises de lupanar,

Derrière son corbillard

Nous mises à part

Pauvres ombres que tous ont laissé choir

A la drôle de foire

(Hormis le huissier charognard)

Nous marchons en automates hagards

Songeant à l'historique manoir

Que vendre il va nous falloir

Triste fin que ce foutoir

D'un « comte » qui mouille nos mouchoirs

Père était un sacré gaillard

Dans ses fréquentations de comptoir

Pour nous aujourd'hui navrants déboires...

JILL BILL

 

 

 

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. amtealty 01/05/2010

brunô voulait un enterrement incroyable
et nous voici entrain d'enterrer le comte
mort d'une belle mort
mais dans les bras d'une autre
pas la peine de compter monsieur l'huissier le compte de monsieur le comte est à zéro et son compteur aussi
la conteuse elle est au top !!!!
bisous de bretagne

Ajouter un commentaire