retour au bord de mer

Retour au bord de mer...

 

J'ai les mains moites

Les pieds poites

Je coule comme un camembert

Hors du frigidaire

Serrés que nous sommes

Femmes et hommes

Sur la plage surpeuplée

Comme le radeau de la Méduse en vérité

Nous nous échouons sur le sable

Tels des baleines de Panurge, lamentable

Transhumance humaine

Parcage sans gêne

Des uns et des autres

Sur les uns et les autres

Hélios un dieu qui a la cote

Hélas ! les estivales marmottes

Aiment s'endormir en banc de sardines

Huilées de la racine

Du cheveu à l'ongle de l'orteil

Sur le sable surchauffé au grand soleil

Qui fait de nous des bronzes

Dépourvus de la sagesse du bonze

A l'écart de la folie aoûtienne,

Terriens terriennes

Aux envies marines insensées

Marée noire de peaux dénudées...

J'ai les mains moites

Les pieds poites

Entre mes voisins de coudées

C'est à peine si je peux me retourner

Pour rôtir l'autre face

De ma personne qui a une envie de glace...

Et le vendeur d'esquimaux

Qui drague Amtealty en mono maillot !

JILL BILL

 

Pour le défi n°29,  Chez les "Croqueurs de Mots",

je vous propose de passer une journée d'exception... AU BORD DE LA MER.

voilà le message d'hélène pour les croqueurs de mots

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire