otarie déboussolée

Otarie déboussolée

Savez-vous quelle reine

A trouvé à la chaise longue métallique

Une famille de Hermosa Beach banlieue de Los Angeles ?

Une jeune otarie sans gêne

Eloignée de son Océan Pacifique

Sans collier et sans laisse,

Abandonnée par sa mère crénom

Livrée à la débrouille seulette

Traversant les dangers de la ville et ses routes

Et au hasard poussant un portillon

De nuit, lasse la pauvrette

S'est réfugiée au transat dans sa déroute...

Une autre jeune otarie

A monté quatre étages d'un immeuble voisin

Pour chauffer ses os sur le toit,

Le poisson facile à pêcher se raréfie

Dès lors on retrouve ces animaux marins

Dans d'incongrus endroits...

 

A ce jour quelques deux cents otaries

Ont été recueillies

Au centre des mammifères marins

A San Pedro pas saint pour rien !!

 

Pas plus tard qu'hier pardi

Au bord de ma piscine très chère

J'ai eu la grande stupéfaction

Yeux de merlans frits

D'y trouver une vieille éléphante de mer

Se goinfrant de mes rollmops son péché mignon !

Ayant eu vent de l'histoire d'otarie

Elle est arrivée essoufflée à Saint-tropez

Après avoir cherché mon adresse au bottin...

Râleuse je l'ai baptisée Amtealty

En souvenir d'une amie bretonne à la beauté

Grâcieuse... Cinq cents kilos d'un caractère certain !!

Jill Bill

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site