le sonneur se suspend

Le sonneur se suspend

 

Le sonneur se suspend, s'élance

Perd pied contre le mur,

Et monte: on dirait un fruit mûr

Que la branche balance.

 

Une fille passe. Elle rit

De tout son frais visage;

L'hiver de ce noir paysage

A-t-il soudain fleurit ?

 

Je vois briller encor sa face,

Quand elle prend le coin.

L'Angélus et sa jupe au loin

L'un et l'autre, s'efface.

 

Paul-Jean Toulet

 

Poète français

Né à Pau en 1867

Décédé à Guéthary en 1920

 

Son œuvre demeure méconnue

Voyageur, rêveur, noceur, poète, esthète, drogué

Il fut l'homme de plusieurs vies...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. amtealty 14/04/2010

j'adore le jeudi en poésie car grâce à lui je découvres de nouveaux poètes et de nouveaux poèmes
merci pour ton partage
auteur et poème m'étaient inconnus
bisous et bonne nuit

2. jill bill 14/04/2010

Si vous allez à sa rencontre amis lecteurs vous serez charmés je le pense, ses vers ne sont pas longs et aisé de lecture... Toulet mérite le détour comme on dit, bonne soirée de JB

Ajouter un commentaire