à l'eau les grandsmas...

A l'eau les grandsmas...

Cauchemar que cette mer houleuse

Du paquebot au radeau de la Méduse

Du confort au spartiate made in Robinson

Une malchance a eu raison

De cette croisière qui ne se refuse

Les 5000 euros de la meilleure râleuse

Investis à la Ulysse

Repos mérité de deux neurones

Brûlés dans les défis épicés

De l'infatigable communauté

Parées pour un paréo jaune

Les grandsmas ont embarqué... ho hisse, ho hisse !

Cabine de luxe avec vue sur les dauphins

Quitter le plancher des vaches

Le train-train qui passe pareil

Nous en rêvions d'Hélios grand soleil

Destination tropicale loin des tâches

Notre Basile confié à Antoine le Saint

Histoire de le retrouver facile...

Nous en avons encore

Les mains moites

Et les pieds poites

En vous narrant ce naufrage loin des ports

Rejetées en duo sur une déserte île

Pas âme qui vive hormis des bestioles en paresse

A poils dans les noix de cocotier

Une plage vierge d'homme

Là soudain il nous manquait en somme

Comme le bête briquet

Pour nous allumer le feu... de détresse !

Que le temps même grand et beau

Sur une île que tout déserte au fil de l'écume

Nous parut vilain

Tel des jours sans pain

De cueillette et de pêche nous vécûmes

Sous les palmes pour tout luxe au bord de l'eau,

Frappant deux silex pour tison

Nous allumions des barbecues primitifs

Amtealty râlant en bonne bretonne

Jill lui servant souvent de bonne

En barbe, en cheveux hirsutes et en sous-tif

Nous attendîmes trois mois de la voilure à l'horizon

Olivier de Kersauson qui voguait par-là

Repêcha nos deux épaves sur la plage

Dans un dernier double râle breton évidemment

Pour moi un simple soupir de soulagement

Médaille en chocolat plus sage

Que médaille d'or... Ne me parlez plus jamais de ce championnat !

Pour le défi n°29,  Chez les "Croqueurs de Mots", je vous propose de passer une journée d'exception... AU BORD DE LA MER.

  ... Sujet presque libre.

  Que ce soit Vincent, Paul, Caroline ou vous, votre récit  peut mettre en scène le nombre de personnes que vous voudrez. 

Vous aurez tout loisir de parler en tant qu'acteur, ou spectateur de l'histoire.

  VOTRE MISSION, SI VOUS L'ACCEPTEZ:   On ne se moque pas de la vieille dame tannée et fripée qui fait bronzette à côté de votre serviette, ni de quiconque d'autre!

  ... Et dans votre texte, doivent paraître 3 mots ou expressions que voici:

  - "J'ai les mains moites et les pieds poites",

  - "Le radeau de la Méduse",

  - Hélios.

  Oh, le petit plus qui peut faire la différence: récit à deux ou plusieurs plumes bienvenus, mais ne vous y sentez pas obligés...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site