cyril gautier, tour du finistère 2013

 

Cyril Gautier

Et

LE TOUR DU FINISTERE LE 13 AVRIL 2013

Allez un p’tit coup de pluie et de chauvinisme

En ce dimanche 14 avril 2013

Je tape sur mon ordi pour mettre en lumière « notre p’tit breton »

Le fameux Cyril Gautier

Hier il  a été plus fort que les autres

Et surtout plus fort que la pluie

C’est dans des conditions dantesques

Que le coureur d’Europcar a bravé la pluie

Pour gagner « le tour du Finistère ».

Si je veux faire un peu d’humour

Je dirais que les coureurs auraient pu mettre leur « Guy Cotten »

Qué  est ce que le « Guy Cotten » ?

Et bien c’est « le p’tit ciré jaune » ma bonne dame !!!

Hein !!! Pas facile de courir avec, je vous l’accorde !!!

Et du coup Cyril a préféré mettre son maillot vert Europcar !!!

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

130413195342883-32-000-apx-470.jpg

 

Tour du Finistère. Victoire du Costarmoricain Cyril Gautier

Cyclisme samedi 13 avril 2013

Quimper

Tour du Finistère. Victoire du Costarmoricain Cyril Gautier

« Article du ouest France »

Cyril Gautier (Team Europcar) s'est adjugé au sprint ce samedi la 28e édition du Tour du Finistère, 7e manche de la Coupe de France-PMU, disputée sur 185.4 kilomètres entre Saint-Evarzec et Quimper. Il succède au palmarès de la course à Julien Simon (Sojasun) et signe son premier succès chez les pros depuis 3 ans, en terminant devant le Belge Frederik Veuchelen (Vacansoleil).

Champion d'Europe chez les espoirs en 2008 et considéré comme l'une des plus belles promesses du cyclisme français, Cyril Gautier tardait à confirmer. Le coureur costarmoricain avait certes remporté la Route Adélie en 2010 à Vitré (Ille-et-Vilaine) mais c'était peu compte tenu du potentiel qu'on lui prêtait. Trois ans après, le coureur a changé d'entraîneur (il est désormais coaché par le même entraîneur que son leader Pierre Rolland) et a repris sa marche en avant.

Cyril Gautier faisait partie d'un groupe de huit coureurs échappés avant l'entrée du circuit final. Figuraient à ses côtés Anthony Geslin et Arnold Jeannesson (FDJ), Florian Sénéchal (Etixx), Christophe Le Mével (Cofidis), Frédérik Vécheulen (Vacansoleil), Remi Cusin (IAM), Tim Declercq (Topsport).

Dans le dernier tour du circuit final, Gautier (25) faisait le forcing avant de s'imposer au sprint devant Veuchelen. «J'avais vu que les sensations revenaient lors de Paris-Camembert (mardi); ça fait du bien de gagner...», confiait le vainqueur.

Un Breton vainqueur à Quimper, ça s'arrose!!!

Mais ça n'excuse pas les débordements du ciel. Il en a trop fait, hier.

finistere-2013-1.jpg

 §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Voici l’article de mon journal préféré :

vous avez devinez que je parlais du « télégramme »

2069895-14438584-sp1010-20130414-w001a.jpg

 Hier, c'était jour de déluge. Mais on va surtout retenir le déluge de compliments qui s'est abattu sur Cyril Gautier à sa descente du bus d'Europcar. Toute sa tribu était là et n'a pas fait le voyage pour rien à Quimper. Elle est repartie avec la tonne de cadeaux reçus par Cyril. Elle est surtout repartie avec la joie au cœur. Depuis le temps qu'elle attendait une victoire de son petit lutin...

Gautier a lu

Hier, à Quimper, trois ans après son succès dans la Route Adélie à Vitré, Cyril Gautier (25 ans) a franchi victorieusement une ligne d'arrivée. En se frappant la tempe avec l'index ! Cyril nous a branché le décodeur : « Ça voulait dire que lorsque je cours avec ma tête, je peux faire de belles choses. » Et c'est avec délectation qu'il résumait sa course. « Mon tempérament me dit toujours " Attaque, attaque ! " Mais, aujourd'hui, j'ai su garder mon calme et courir en malin, en ne gaspillant pas mes forces. » Alors, après un Gautier trop impulsif (« Il faut toujours le freiner », reconnaît son directeur sportif, Ismaël Mottier), le Gautier nouveau est-il arrivé ? On a envie de répondre oui tant il nous a surpris par sa capacité d'analyse. « J'ai lu un bouquin, " L'homme qui voulait vivre heureux " où l'auteur dit " Nous sommes ce que nous croyons " ». Et, après un petit clin d'oeil (« Non, non, je ne suis pas devenu un intellectuel »), il explique ce qu'il a retenu. « J'ai souvent manqué de confiance en pensant que je n'étais pas assez fort. Ça vient peut-être de mon enfance où on ne me disait pas forcément que j'étais le meilleur. La victoire d'aujourd'hui sera peut-être un déclic. C'est seulement la deuxième en sept ans chez les pros. » Il ne retient que les succès UCI et occulte donc son titre de champion d'Europe espoirs, glané en 2008 alors qu'il effectuait, sous les couleurs de Bretagne - Armor-lux, sa deuxième saison chez les professionnels. Toutes les équipes le convoitaient alors mais c'est Jean-René Bernaudeau qui eut sa préférence en 2009 et il ne l'a pas quitté depuis. Chez Bouygues puis chez Europcar, il s'est fait une jolie place, devenant l'un des équipiers préférés de Thomas Voeckler et de son grand copain, Pierre Rolland. Il a même disputé les trois derniers Tours de France mais, depuis l'an passé, on avait le sentiment que le Costarmoricain de Plouagat (qui vit aujourd'hui à Trégueux) ne progressait plus.

« J'avais un peu la rage »

« Je me décevais moi-même. J'avais un peu la rage », avoue-t-il. Ce n'était pourtant pas faute de travailler. Trop peut-être... « Après cinq saisons avec Joël Marteil, j'ai désormais le même entraîneur que Pierre Rolland, Jean-Philippe Robert. Il a de nouvelles méthodes. Jeudi, par exemple, après mes trois heures de vélo, je devais faire de l'intensité sur home-trainer. Je n'étais pas très motivé mais je me suis défoncé en me disant : ça va payer. » C'est fait. Enfin ! Après un début de saison gâché par une intoxication en Malaisie, suivie de maux de gorge, de bronchite puis de rhino-pharyngite... Pas de Tro Bro Leon à son programme mais le Tour du Trentin et, dimanche, Liège-Bastogne-Liège. « Je vais travailler pour Pierre et Thomas. Ça, je sais faire. » Hier, il a prouvé qu'il sait aussi gagner des courses et, comme il le dit joliment : « Ce n'est pas un championnat du monde mais c'est un début. »

2069895-14438538-sp0110-20130414-w001a.jpg

 

comme d'had' cet article est signé: Jérôme Le Gall

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Vous voulez voir Cyril autrement

« Photos  prises lors de l’expo par Jourden Gérard »

 Et bien le voilà en toute simplicité avec son copain Sébastien Hinault

p1000116.jpg

p1000120.jpg

 

Cela se passait à l’expo « les belles échappées d’antan »

À Plouec du Trieux  en juin 2009

Et j’y étais car avec d’autres copains et copines

 Amis du cyclisme

Nous organisions cette expo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 14/04/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×