complainte du temps

Complainte du temps


C'est au printemps dit-on que naissent les amours
    Quand le soleil fiévreux exaltent ses rayons
    Lorsque les demoiselles de leurs plus beaux atours
    S'en vont de sous la brise taquinant leurs jupons

    Allons nous en aussi le veux tu mon amant
    Faire rejaillir encore de nos cœurs en émoi
    Quelques petits bonheurs quelques morceaux d'antan
    Un peu de notre étreinte comme au temps d'autrefois

    Ne nous chagrinons de nos cheveux blanchis
    Des replis du visage que les années dévoilent
    Allons nous en la bas dans le jour qui s'enfuit
    Rêver de sous la lune qu'éclaire les étoiles

    Nous cueillerons ensemble des bouquets de tendresse
    Dans la douceur du soir le cœur un peu fou
    Avant de nous asseoir au bord de la vieillesse
    Caressant tendrement le pâle de tes joues

    Nous compterons sans regret chacun de nos printemps
    Dans l'air parfumé d'une douce fraîcheur
    Et puis je te dirai un peu en radotant 
    Combien j'ai pu t'aimer au profond de mon cœur


ce texte est écrit par SYMPHONIE

du site

http://www.reve-armoricain.com/

un joli site que je vous conseille d'aller visiter !!!

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site