gerard ment vu ça

 

  GERARD

 aujourd'hui c'est la saint Gérard

et c'est Grandmère qui la souhaite à son Tad Coz

 je vais lui faire la blague

 j'ai rarement vu ça un Tad Coz pareil

 Gérard ment vu ça un Tad Coz  pareil

je sais c'est nul

 mais bon !!!!!!!

 dis donc c'est pas fait exprès

mais il y avait une carte postale de Gérardmer

ce matin pour la saint Gérard

 trop forte cette copine

 bonne fête à tous les Gérard que je connais

 il y en a une quantité industrielle

 je le redis Gerard ment vu ça

 ha!ha!ha!

   pour un rallye de foot à Squiffiec

 je m'étais amusé à faire un anagramme avec le prénom Gérard

et j'avais trouvé des "drager"

que l'on pouvait interpréter comme on voulait

surtout que je demandais le poids des dragées

hé!!hé!hé

 mais on pouvait aussi dire ils ont drag(u)er les Gérard

 bons ces braves ont un saint

alors que dit monsieur le curé sur ce saint:

 

 

SAINT GÉRARD était un enfant du peuple, un petit ouvrier, qui brilla dans un ordre apostolique, alors de fondation récente. La grande loi de cette famille religieuse était l'imitation de Jésus-Christ. Gérard s'appliqua énergiquement à reproduire en son âme l'image de Jésus obéissant, de Jésus homme de douleur, de Jésus ami des pauvres et distributeur des miséricordes. Bien qu'il n'eût pas été destiné aux honneurs du sacerdoce, il devint un grand convertisseur d'âmes. Dieu l'investit d'une puissance vraiment extraordinaire, et sa vie est un tissu de merveilles.

Le récit de ces prodiges rappelle le grand thaumaturge du moyen âge, saint Antoine de Padoue, qui parcourut la France et l'Italie en semant les miracles.

Il semble qu'en comblant l'humble Gérard de ses faveurs inouïes, la Providence ait voulu mettre en relief le mérite trop ignoré de la vie humble et cachée dans laquelle le religieux, sans être prêtre, se voue au service du prêtre, par amour pour le Rédempteur et les âmes.

une histoire coquine sur  un Gérard .............

Gérard était en déplacement dans une grande ville. Un soir, dans un bar, il aperçoit une bombe entrer au bras d'un mec d'une laideur inénarrable. Il demande au barman s'il connaît la fille et est surpris d'apprendre que c'est une prostituée. Il la regarde tout le reste de la soirée en se disant qu'il pourrait s'offrir une telle beauté. Il revient le lendemain. La fille est là, seule. Il prend son courage à deux mains et l'aborde.
- Est-ce vrai que vous êtes une prostituée ?
- Bien sûr, mon grand loup. Que puis-je pour toi ?
- Ben, chais pas. Combien vous prenez ?
- 500 Euros pour une branlette.
- 500 la branlette ? mais ça va pas ?
- Tu vois la Ferrari garée devant le bar ?
Gérard regarde et voit une Ferrari rouge rutilante.
- J'ai payé cette Ferrari en liquide avec l'argent que j'ai gagné de mes branlettes, et crois-moi, ça les vaut.
Gérard réfléchit un peu et se décide. Ils partent ensemble et Gérard reçoit la plus phénoménale branlette qui soit, mieux qu'une nuit complète d'amour, la plus extraordinaire expérience de sa petite vie.
La nuit suivante, il l'attend avec impatience au bar et quand elle entre, l'aborde immédiatement.
- La nuit dernière était incroyable !
- Bien sûr que c'était incroyable, et encore t'as pas goûté à mes pipes...
- Et c'est combien ?
- 1000 Euros
- 1000 Euros, c'est ridicule !
- Tu vois l'immeuble grand standing en face de la rue ?
Gérard regarde l'immeuble de 12 étages.
- J'ai payé cet immeuble en liquide avec l'argent que j'ai gagné avec mes pipes, et crois-moi, ça les vaut.
Basé sur son expérience de la veille, Gérard se doit d'essayer. Il part avec elle et une fois encore n'est pas déçu.
La nuit suivante, il peut à peine se contenir tant il est anxieux de la voir. Quand elle arrive, il se précipite :
- Je suis accro !... T'es la meilleure ! Dis-moi, combien ça me coûte pour ta chatte ?
Elle le prend par la main, l'emmène sur le trottoir, et montre le bas de la rue, où, entre deux immeuble, il peut voir toute la ville.
- Tu vois cette ville ?
- Non, arrête tes conneries... Tu veux quand même pas dire que...
Elle hoche la tête :
- Oui oui, si j'avais une chatte, cette ville serait à moi !

  aille aille

 il s'est fait avoir le pauvre Gérard

   à part ça il fait encore frais ce matin 

aujourd'hui et tout le week end c'est la fête à Guingamp

 la foire saint Michel

 ils ont pris une semaine d'avance

 la semaine prochaine il y a un grand match de foot

 l'équipe de France contre les iles Feroé

 si c'est vrai

 

   bonne journée à Jean Yves

  allez laisses toi chouchouter

 mais n'en rajoutes pas de trop

bientôt ça va être le tour de ta chérie !!!!!!!!

 bon courage


 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. 03/10/2009

Bonne Fête Papa, Tadcoz.
Gros bisous des Brétignolais

2. Hélène 03/10/2009

Bonne fête à ton chéri.Yvonne tu n'oublies pas les autres alors à nous de penser un peu à vous.Bonne journée à tous les deux.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau