la fin de semaine des vacances sans sa femme

Et voilà la fin de semaine de ce brave gars

dur dur d'être sans sa femme

 

VENDREDI

Terminé le jus de fruit en bouteille! Trop lourd à porter. J'ai observé un curieux phénomène: les saucisses sont excellentes le matin, un peu moins bonnes le midi et carrément infectes le soir. Si un homme en mange plus de deux jours de suite, elles risquent même de lui occasionner de légères nausées. Le chien a eu des croquettes. C'est tout aussi nutritif et le bol reste propre. J'ai découvert qu'on pouvait boire la soupe directement à la casserole. Elle a exactement le même goût. Plus de bol, plus de louche! Désormais j'ai moins l'impression d'être réincarné en lave-vaisselle. J'ai cessé de passer le balai dans la cuisine. Cela me tapait autant sur les nerfs que de faire le lit. Note: laisser tomber les conserves. ça salit l'ouvre-boîtes.

 

SAMEDI à quoi bon se déshabiller le soir pour se rhabiller le lendemain matin? Je préfère occuper ce temps à me reposer un peu. Pas la peine non plus d'utiliser les couvertures: comme ça, le lit reste impeccable. Le chien a laissé des miettes partout. Il s'est fait gronder. Je ne suis pas sa bonne! Etrange: c'est exactement la réflexion que ma femme me fait parfois. Aujourd'hui, rasage. Mais je n'en ai vraiment pas envie. Je suis à bout de nerfs. Pour le déjeuner, proscrire ce qui doit être déballé, ouvert, coupé en tranches, étalé, cuit ou passé au mixer. Toutes ces corvées m'exaspèrent. Pour le dîner, manger à même l'emballage. Sans assiette, ni couverts, ni nappe, ni rien de toutes ces choses superflues. Mes gencives sont un peu sensibles. Peut-être parce que je ne mange pas de fruits: ils sont trop lourds à transporter. C'est sans doute un début de scorbut. Ma femme a appelé dans l'après-midi pour savoir si j'avais fait les vitres et la lessive. Je suis parti d'un éclat de rire hystérique. Comme si j'avais le temps! Malaise dans la baignoire: le siphon est bouché par des spaghettis. Ce n'est pas si grave, puisque, de toute façon, je ne me douche plus. Note: le chien et moi mangeons ensemble, directement du frigo. Il faut faire vite pour ne pas laisser la porte ouverte trop longtemps.



DIMANCHE

Le chien et moi sommes restés au lit, à regarder la télévision.. Nous avons salivé tous deux en voyant des gens faire des agapes. Nous sommes épuisés et grognons autant l'un que l'autre. Ce matin, j'ai mangé quelque chose dans son bol. Aucun de nous deux n'a aimé. Je devrais vraiment me laver. Me raser. Me peigner. Lui préparer sa pâtée. Le sortir. Faire la vaisselle. Ranger. Penser aux courses. Et tout le reste... Mais je n'en ai vraiment pas la force. J'ai l'impression d'avoir des problèmes d'équilibre et de vision. Le chien ne remue même plus la queue. Seul l'instinct de conservation nous a permis de nous traîner jusqu'au restaurant, où nous avons passé plus d'une heure à manger des tas de bonnes choses dans de multiples assiettes... avant d'aller à l'hôtel. La chambre est propre, bien rangée et douillette. J'ai trouvé la solution idéale. Je me demande si ma femme y a jamais pensé.

 

Moi je dis :

et bien oui

sa femme y a pensé à l'hôtel

d'ailleurs pas sur qu'elle revienne à la maison

car elle aussi était partie

à l'hôtel

goûter aux joies de ne rien faire

c'est trop bien les vacances à l'hôtel!!!!!!!!


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. jill bill 12/08/2010

Solution idéale si très fricqué... Et là à mon avis ça va pas le faire... plus de deux mois, au revoir les économies ! A demain le monsieur... Bisous A

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau